Blog Minceur… » Blog Archive Comment savoir si vous avez besoin de perdre du poids ?

Comment savoir si vous avez besoin de perdre du poids ?

3 erreurs qui vous empeche de perdre votre surpoids

Avant d’entamer un programme pour perdre du poids, il faudra faire le point sur votre poids. Avez-vous vraiment besoin de perdre quelques kilos ? Et pourquoi ?

Pour savoir si un programme minceur doit être adopté, il vous faut connaître votre IMC ou Indice de Masse Corporelle.

Le calcul de cette valeur vous permet d’être fixé, sachant que pour mettre en place une formule pour maigrir, il est préférable de s’adresser à un spécialiste.

Vous pouvez consulter votre médecin traitant ou alors prendre rendez-vous avec un diététicien ou un nutritionniste.

Ce professionnel de la santé pourra alors mettre en place une solution adaptée qui tient compte de votre profil.

Perdre du poids

Perdre du poids

© Fotolia.com

Alors, comment savoir si vous avez besoin de perdre du poids et pourquoi ?

 

Des kilos en trop : pourquoi ?

Les kilos en trop sont la conséquence d’un déséquilibre entre les calories ingérées et les calories dépensées.

Un excès de poids survient ainsi lorsque vous mangez plus que vous n’avez bougé.

Néanmoins, les manifestations diffèrent d’un individu à l’autre. Certains auront besoin de perdre seulement quelques kilos tandis que d’autre se retrouve dans un cas critique, avec des menaces sur la santé.

Dans tous les cas, des mesures spécifiques doivent être prises.

Et il ne suffit pas de manger moins et/ou de bouger plus pour régler le problème. Il est nécessaire de réaliser un véritable bilan de la situation et de suivre un programme minceur personnalisé.

Pour commencer, il est nécessaire de procéder au calcul de l’IMC ou Indice de Masse Corporelle.

 

Calcul de l’IMC

L’IMC est obtenu en effectuant le rapport entre le poids (en kilogrammes) et la taille (en mètre) au carré : IMC = P / T².

Pour un individu qui mesure 1 m 65 et pèse 65 kilos, l’IMC équivaut à 65 / 1,65² = 23,88 kg/m².

Chez une personne adulte, le poids est « normal » pour un IMC oscillant entre 18,5 et 24,9. Si sa valeur se trouve en dessous de 18,5, il est question de maigreur constitutionnelle.

A partir de 25 jusqu’à 29,9, on parle de de surpoids ou surcharge pondérale.

Au-delà de 29,9, on se trouve face à une situation d’obésité. Jusqu’à 34,9, l’obésité est modérée. Elle est respectivement sévère et très sévère de 35 à 39,9 et au-dessus de 40.

Le calcul de l’IMC constitue donc le point de départ vers un programme minceur adapté, en cas de besoin.

 

Le surpoids est mauvais pour la santé

Bien souvent, lorsque l’on envisage de perdre du poids, c’est dans le dessein d’avoir une meilleure allure et obtenir un corps plus élancé, plus beau.

Mais l’enjeu est encore plus important. Il s’agit, en effet, d’une question de santé. Plus l’excès de poids est important, plus les risques sur la santé sont graves.

Dans les cas les plus extrêmes, on parle d’ailleurs d’obésité « morbide » : la vie du patient est menacée.

Il faut alors distinguer deux niveaux.

D’un côté, il y a le surpoids (IMC entre 25 et 29,9). Ici, il n’y a pas de danger proprement dit par rapport à la santé.

Néanmoins, le fait d’avoir quelques kilos en trop peut favoriser l’apparition ou l’aggravation de certaines pathologies comme le diabète ou encore l’hypertension artérielle.

D’un autre côté, il y a l’obésité qui implique des risques réels pour la santé. Les kilos en trop peuvent avoir des impacts plus ou moins graves sur la santé.

Sans oublier les effets négatifs sur le moral et sur le bien-être ainsi que les relations avec autrui.

L’obésité constitue alors une maladie à part entière qui nécessite une véritable prise en charge médicale.

Pourquoi perdre du poids

Pourquoi perdre du poids

© Fotolia.com

 

Connaître les effets nocifs de l’obésité sur la santé

Une personne souffrant d’obésité est exposé à diverses maladies assez graves.

Le risque d’avoir des troubles métaboliques est plus important. Il est notamment question ici d’excès de cholestérol.

Les patients concernés risquent aussi d’être touchés par le diabète de type 2, aussi appelé diabète gras.

Viennent ensuite les troubles cardiovasculaires qui sont plus courants chez les individus sujets à l’obésité.

Puis, il y a les problèmes d’ordre digestif tels que les reflux gastro-œsophagiens ou les maladies du foie (trop de gras).

On peut citer entre autres l’hypertension artérielle, les AVC, les problèmes au niveau des veines, les angines de poitrine ou encore les infarctus.

Des problèmes respiratoires peuvent également survenir. Une personne obèse est susceptible de souffrir d’apnée du sommeil et les risques de devenir asthmatique sont accrus.

Il ne faut pas oublier les problèmes de rhumatologie : risques de lombalgies, d’arthrose ou encore de goutte.

Des troubles hormonaux sont également à craindre : la fertilité est amoindrie ou alors les ovaires ou les testicules ne fonctionnent pas bien.

A tout cela s’ajoute les risques de cancers : cancers gynécologiques chez les femmes, cancer du côlon, de la vésicule biliaire ou encore de la prostate chez les messieurs.

Il est intéressant de souligner que le fait de perdre quelques kilos (environ 10 % du poids d’origine) permet déjà d’améliorer sensiblement l’état de santé du patient en cas d’apparition d’une pathologie directement liée au surpoids.

Voici justement une vidéo portant sur les principales conséquences de l’obésité :

 

Capture3erreurs-1

Un Comment

  1. Gabin dit :

    Bonsoir,
    J’ai découvert un produit essentiel en matière de perte de poids et, ne plus le reprendre. Je souhaite le partager avec vous.
    Voici son lien : http://0e27192md4wwds35uzrzx2ma3k.hop.clickbank.net/
    Cordialement,
    Gabin

laissez votre commentaire

CommentLuv badge